Partenaires

CNRS
Logo tutelle

UMR 8538
Ecole Normale Supérieure
24 Rue Lhomond
75231 Paris CEDEX 5
Tél +33 (0) 1 44 32 22 11
Fax +33 (0) 1 44 32 22 00



Rechercher

Sur ce site


Accueil du site > Brèves > Chercheurs et professeurs invités

Chercheurs et professeurs invités

Année 2016

1er au 31 mai 2016

- Charles De Mets

Pr. à University of Wisconsin, USA

Le professeur Charles DeMets a consacré sa carrière à l’étude des déformations tectoniques crustales, motivé par le désir de fournir un cadre cinématique pour comprendre les forces qui gouvernent les mouvements des plaques et le cycle sismique. Il a publié une série de modèles de plus en plus précis de la cinématique récente (quelques millions d’années) des plaques tectoniques qui sont très largement utilisés et cités en Sciences de la Terre. Pendant la dernière décennie, il s’est focalisé sur l’estimation du mouvement des plaques majeures au cours des 20 derniers millions d’années sur des intervalles d’un million d’années. Ces modèles à haute résolution temporelle apportent des contraintes uniques sur le timing et l’amplitude des variations du mouvement des plaques, contraintes importantes pour les modèles géodynamiques. Depuis 1994 il étudie aussi la déformation tectonique régionale dans la Caraïbe à l’aide de mesures GPS au Salvador, Guatemala, Honduras, Mexique et en Jamaïque où il a toujours des programmes de mesures actifs. Il utilise des modèles 2-D et 3-D basés sur les observations géodésiques pour estimer les taux de glissement, rotations de blocs, taux d’accumulation de déformation intersismique et déformations postsismiques avec le but final de mieux comprendre l’aléa sismique et la tectonique active dans ces pays.


2015

janvier et mai 2015

- Ben HOLTZMAN

Pr. au Lamont Doherty Earth Observatoire de Columbia University, New York City. (benh (at) ldeo.columbia.edu)

Ma recherche se situe entre la physique des roches, la sismologie et la géodynamique : pour mieux comprendre la structure des plaques, des frontières des plaques et les variations de flux de chaleur, je m’intéresse à deux aspects : 1) le couplage entre la déformation et le transport des fluides et de la chaleur, et 2) l’inférence de l’état thermodynamique du manteau supérieur par les mesures de comportement à plusieurs échelles de temps (e.g. ondes sismiques, rebond post-glaciaire).

A l’ENS je discute de ces problèmes avec les groupes d’Alex Schubnel et de Luce Fleitout.


février 2014

- SCHERTL Hans-Peter

est un spécialiste des roches et minéraux de haute pression et de leurs implications sur la subduction des continents et la formation des chaînes de montagnes. Fin connaisseur des micro-diamants d’origine métamorphique, promoteur de la cathodoluminescence pour l’étude de la croissance des minéraux, il travaille aussi sur la genèse des gisements de jadéite. Certains d’entre eux fournissent les plus précieux jades, mais ils sont surtout les témoins des interactions fluides-roches à grande profondeur, dans les zones de subduction. Titulaire d’un doctorat de l’université de la Ruhr (Bochum, 1992), il enseigne dans cet université à l’Institut de Géologie, Minéralogie et Géophysique, tout en étant conservateur d’une des plus remarquables collections universitaires de roches et de minéraux. Ses travaux et son enthousiasme pour l’étude des roches lui ont valu d’être retenu comme ’Distinguished Lecturer’ par la Société américaine de Minéralogie. Le Département des Géosciences est heureux de l’accueillir comme professeur invité au mois de février 2014.


Mars-Avril 2013

- Mladen Nedimovic

Pr. Dalhousie University, Halifax, Canada

Mladen R. Nedimovic est un expert en imagerie de la lithosphère, en particulier océanique, appliquée à de nombreux contextes géodynamiques, comme en atteste ses projets récents : réfraction haute résolution des marges passives, sismique 3D de la dorsale EPR, réflectivité du plan de friction des subductions en Alaska par sismique multitrace lourde, mise en évidence de l’hydratation de la plaque Juan de Fuca par imagerie sismique et influence sur le régime de la subduction des Cascades. Ces thèmes et ces méthodes sont au cœur des enjeux actuels concernant l’effet des fluides sur les propriétés du plan de friction et les propriétés physiques des roches. Mladen Nedimovic maitrise les techniques d’acquisition et de traitement modernes qui permettent aujourd’hui une imagerie sismique de haute résolution, à l’échelle de la faille. Il pourra nous en montrer tout le potentiel lors de séminaires et de cours. Il dirige également des recherches portant sur l’imagerie de la colonne d’eau par méthodes sismiques, un domaine neuf et en plein développement en océanographie.


Septembre 2012

- Reto Gieré

Professeur de Minéralogie et Géochimie à l’institut des Géosciences de l’université de Freiburg (Allemagne) depuis 2006, après une formation à l’ETH Zurich, plusieurs séjours au Geophysical Lab de la Carnegie Institution of Washington et 7 ans passés comme "assistant professor" à l’université Purdue (Indiana, USA). R. Gieré est professeur invité au département Geosciences pour 1 mois.

Polyglotte enthousiaste, régulièrement distingué pour la qualité de ses enseignements, Reto Gieré partage ses intérêts entre la géochimie de l’environnement, en particulier les polluants atmosphériques, l’immobilisation des déchets radioactifs et la contamination des sols – domaines qui combinent minéralogie et sciences de l’environnement, et l’étude des roches et des minéraux, en particulier la croissance et la stabilité des minéraux accessoires porteurs d’éléments traces, avec leurs implications en termes de stockage et de radiochronologie.

- Valérie Malavergne

Maitre de conférences (HDR) à l’Université Paris Est-Marne La Vallée depuis 1998, V. Malavergne enseigne la thermodynamique, l’acoustique et les Sciences de la Terre. Elle est en délégation CNRS au laboratoire de Géologie pour une période d’un an à temps partiel.

Ces travaux de recherche concernent autant la minéralogie, la pétrologie, la cosmochimie, la thermodynamique que la planétologie. Un de ses thèmes majeurs porte sur la différenciation planétaire qu’elle aborde principalement par l’expérience (à hautes températures sous atmosphère contrôlée, à hautes températures et hautes pressions) sur des objets synthétiques ou naturels (comme des météorites ou autres minéraux terrestres), couplée à des techniques analytiques et d’imageries de pointe. A Marne la Vallée, elle est particulièrement impliquée dans une nouvelle thématique de recherche centrée sur les matériaux primitifs planétaires et leur (bio)altération.

- Bertrand Maillot

Maitre de conférences (HDR) à l’Université de Cergy-Pontoise depuis 1998, B. Maillot enseigne la mécanique, les méthodes numériques, et la géologie structurale de terrain. Il est en congé pour recherches au laboratoire de Géologie pour une période de 6 mois.

Ces travaux consistent en une approche physique et mécanique des structures géologiques dans les chaines de chavauchements-plissements : Méthode d’analyse mécanique par adaptation de l’analyse limite à l’évolution des structures, et méthode expérimentale par un travail de précision sur les techniques classiques de modélisation analogique. A Cergy, il a créé un laboratoire de maquettes de structures géologiques pour obtenir des observations avec des incertitudes quantifiées.

- Harry W. Green

Current president of the Tectonophysics section of American Geophysical Union (AGU) H. Green is a distinguished professor of geology and geophysics at the University of California, Riverside. His major research interests include : - (1) flow and faulting mechanisms in subduction zones and relationships to earthquake mechanisms and mantle convection ; - (2) microstructural analysis of rocks exhumed up subduction zones to extract information about exhumation paths and processes.

Curriculum : - University of California, Los Angeles : A.B. (honors), M.A. and Ph.D. (distinction, 1968) - Case Western Reserve University : Postdoctoral materials science, 1968–1970. - University of California, Davis : Faculty member (1970–1992), chair of department, 1984–1988 ; - University of California, Riverside : Director, Institute of Geophysics and Planetary Physics (1993–1995), vice chancellor for research (1995–2000), vice chair of department (2005 to present). - Honorary professor of geophysics, China University of Geosciences, Wuhan (1998–).


Septembre 2010- Août 2011

Alon Ziv, Professeur à l’Université Ben Gurion de Ber-Sheva en Israel, est en année sabbatique au laboratoire de Géologie de l’Ecole Normale jusqu’à l’été 2011. Il est spécialiste de l’interaction à distance entre séismes et de l’origine de la sismicité en général. Après des études à Princeton, Alon a été post-doctorant Bourse Marie Curie dans notre Laboratoire entre 2001 et 2003 où il a développé des méthodes de modélisation de la sismicité et de l’origine des répliques situées à grand distance du séisme principal. En 2003, il a été nommé à Ber-Sheva où il a formé une équipe de géophysique. En Israël, parallèlement à ses études sur la sismicité, il s’est intéressé à la géodésie spatiale et à la déformation de la croûte autour des séismes. Actuellement, il travaille sur l’inversion simultanée de la distribution des répliques et des données de géodésique afin d’imager le glissement lié au séismes. Alon Ziv

Novembre 2010

Le Professeur Toshihiko SHIMAMOTO a réalisé des avancées importantes sur un certain nombre de thématiques liées à la compréhension de la rhéologie de la croûte terrestre, aux processus physico-chimiques actifs au cours du cycle sismique, et à la mécanique et aux propriétés de transports des failles actives et sismogéniques. Le professeur Shimamoto est l’une des rares personnes dans la communauté des Sciences de la Terre qui est capable de passer du terrain au laboratoire. Il est souvent reconnu pour être un expérimentateur génial. Mais comme il aime souvent le rappeler, il cherche toujours son inspiration dans les processus naturels. Son approche systématique et multidisciplinaire, lui valent une reconnaissance internationale, notamment pour ses travaux sur les propriétés de friction.