Partenaires

CNRS
Logo tutelle

UMR 8538
Ecole Normale Supérieure
24 Rue Lhomond
75231 Paris CEDEX 5
Tél +33 (0) 1 44 32 22 11
Fax +33 (0) 1 44 32 22 00



Rechercher

Sur ce site


Accueil du site > Partenariat industriel > Groupes Recherche/Industrie

Groupes Recherche/Industrie


Les GRI (Groupes recherche-Industrie) sont des partenariats qui lient le groupe Total à des instituts de recherches ou des universités en collaboration avec le CNRS. Ils sont au nombre de 4 et l’ENS en gère deux, l’un en Méditerranée et l’autre en Asie du SE (Mer de Chine). Le principe est que les organismes académiques référents demeurent les interlocuteurs mais peuvent à leur tour établir des collaborations avec des universités étrangères, des experts et sous-traiter des opérations d’acquisition de données.


Le GRI Mer de Chine (resp. Manuel Pubellier pour l’ENS) est focalisé sur l’étude de la formation et l’évolution de la Mer de Chine depuis l’exension post orogénique jusqu’à la fin de l’océanisation en passant par des phases de rifting. Ce projet a commencé en octobre 2009 et est associé au BGR de Hannovre (resp. Dieter Franke), fait l’objet d’une bourse de thèse (Dimitri Savva) et de 3 post-doctorants (Kenny Wong et Florian Meresse à l’ENS, et Stephan Steuer au BGR).

JPG - 39.7 ko
Imagetilted block
Failles Normales conjuguées basculées (Guangdong, Chine)

Trois missions de terrain ont eu lieu en Chine (Province de Guangdong) et aux Philippines (Palawan) pour étudier les structures et la stratigraphie des marges conjuguées. Une campagne à la mer de sismique réfraction par OBS et sismique réflection au travers de la Mer de Chine est programmée pour le mois de mai.


Le GRI Sud Tethys (resp. Nicolas Chamot-Rooke pour l’ENS) étudie l’évolution géodynamique de la marge sud-téthysienne du domaine méditerranéen, depuis sa formation jusqu’à sa subduction. Ce projet, débuté fin 2009, se fait en collaboration avec plusieurs équipes françaises et internationales (dont GéoAzur, le département Géosciences et Environnement de l’Université de Cergy-Pontoise, ISTeP à l’Université Paris 6, l’OGS Trieste).

Le programme finance des missions sur le terrain et des analyses d’échantillons (Tunisie, Chypre, Israel, Syrie), une bourse de thèse (Stavros Arsenikos) et plusieurs post-docs (Nicolas Mouchot, Laurent Caméra, Ludovic Mocochain).

JPG - 800.3 ko

Dans la même rubrique :