Partenaires

CNRS
Logo tutelle

UMR 8538
Ecole Normale Supérieure
24 Rue Lhomond
75231 Paris CEDEX 5
Tél +33 (0) 1 44 32 22 11
Fax +33 (0) 1 44 32 22 00



Rechercher

Sur ce site


Accueil du site > Pages personnelles > Oubellouch Khaled

Oubellouch Khaled

tel : 01 44 32 22 86

Technicien - CDD ENS

Contact : Khaled Oubellouch

Atelier de litholamellage

Préparation de lames minces

Une lame mince est un échantillon de roche aminci jusqu’à le rendre transparent afin d’en permettre l’observation en lumière transmise (c’est-à-dire en traversant l’échantillon) au microscope pétrographique.

Concrètement, une lame mince s’obtient de la manière suivante :
- (1) Sciage (avec une scie diamentée) d’un sucre de roche à faces parallèles de 3 cm sur 4 cm environ et d’une épaisseur de quelques centimètres.
- (2) Polissage d’une des faces avec un tour constitué par un disque métallique horizontal tournant à faible vitesse sur lequel est dispersée une poudre abrasive de grains de taille décroissante (le tout humecté d’eau). La finition se fait avec un abrasif très fin (moins de 10 micromètres) pour permettre ensuite une bonne adhérence sur une lame de verre.
- (3) Collage de cette surface sur une lame de verre avec une résine synthétique.
- (4) Sciage sur une tronçonneuse et passage sur meule diamentée afin d’en réduire l’épaisseur.
- (5) Polissage du côté ainsi rectifié, l’épaisseur de la lame de roche doit alors être de 0,03 mm (soit 30 micromètres). Le contrôle de l’épaisseur de celle-ci peut se faire de manière optique en observant les teintes de biréfringence du quartz (un minéral abondant dans les roches naturels).



Figure 1 : Tronçonneuse